top of page
Rechercher
  • Valérie Lobsang-Gattini

Développement du tourisme indien en Inde


Il fut un temps où...


Mes premiers séjours en Inde datent de quand j'étais enfant. J'avais dix ans et demi, le tourisme international se diffusait à travers les documentaires/conférences de "Connaissances du Monde", dans quelques salles obscures des banlieues de grandes villes. Parmi l'assistance, quelques férus de découvertes osaient faire le pas, acheter un billet, et partir vers ces contrées lointaines alors peu connues.


Mes parents décidèrent donc de commencer leurs pérégrinations avec l'Inde. Je me souviens que les sites touristiques étaient plutôt désertiques dans l'ensemble, peuplés de la population internationale en visite. Nous étions alors dans les années 70.


Dans les années 2000, alors que je passais une année en Inde, je constate un début d'engouement pour le tourisme de la part des Indiens.


Aujourd'hui, nous sommes en 2023 alors que j'écris ces lignes, en post-covid.

Et force est de constater que le tourisme indien explose littéralement.



Les chiffres


En 2021, le tourisme intérieur indien a augmenté de 11,05 %, passant de 610,21 millions à 677,63 millions de visiteurs !

Les principaux États en termes de visites nationales étaient le Tamil Nadu avec 115,33 millions, l'Uttar Pradesh avec 109,70 millions, l'Andhra Pradesh avec 93,27 millions et le Karnataka avec 81,33 millions.



Exemple d'infrastructures à repenser


Fin 2022, nous avons organisé un voyage-pèlerinage sur les pas du Bouddha et c'est avec étonnement et interrogation que j'ai pu constater que ce tourisme en essor est sur le point de déborder.


Déborder car les infrastructures ne peuvent assumer de flux massif soudain. Tout simplement.


Prenons un exemple et rendons nous sur le Pic des Vautours à Rajgir. Le lieu est célèbre car c'est ici que le Bouddha a prononcé son enseignement sur la Prajnaparamita à travers le soutra du coeur, un des textes les plus célèbres de l