accueil9

Des voyages créés à travers l'expérience d'une vie de voyages,
sous tous les aspects que les voyages peuvent offrir, 
dans le but d'aider chacun à se transformer à travers
le 
changement et le lâcher-prise face à l'inconnu.

Aspiration
Transformation
Réalisation

germination_114037609.jpg

Valérie a tout d'abord fondé Voyages et Spiritualités. Nous sommes alors en 2012.

L'idée était déjà d'associer les pratiques et le voyage.

Les lieux étaient déjà l'univers tibétain.

Les pratiques unissaient déjà mouvements et esprit méditatif. Elles portaient le nom de "Techniques Bien Être".

Le but était d'amener les gens à se transformer dans l'univers de l'Énergie Tibétaine.

En 2015, Voyages et Spiritualités se transforme en Voyages Bien Être.

Les Techniques Bien-Être cèdent la place aux Yogas Tibétains.

En parallèle, Valérie étant formée et devenant Enseignante, elle crée Énergétique Tibétaine.

En 2018, après son retour du mont Kailash, Valérie crée Voyages Tibétains.

Le voyage Enfant

Mark Stamp

Une enfance, ponctuée chaque année de séjours de 2 mois à l'étranger, en famille. Mais qui dit famille, ne veut pas forcément dire le grand luxe ou centre de vacances à l'étranger...

A 10 ans, elle foule la terre indienne pour la première fois. Un choc culturel à une époque où nos programmes télé diffusaient peu de reportages sur le monde et que le seul réel regard venait des rares projections de "Connaissance du Monde" dans les banlieues des grandes villes. Une époque durant laquelle beaucoup de pays vivaient dans un niveau de développement très bas. Une époque où les malades s'affichaient à foison aux coins de chaque rue, où certaines régions s'ouvraient à peine au tourisme et où l'on dormait chez l'habitant car il n'y avait pas d'hôtel. L'Inde n'était pas encore organisée pour le tourisme. Les conditions pouvaient être difficiles, voire glauques. "Je me souviens à Kargil, lors d'une nuit obligatoire car le bus ne pouvait faire le voyage en une journée, alors que mon père, juste avant de s'endormir, rallume la lumière pour chercher quelque chose, horreur, le sol grouillait littéralement de blattes immenses (des dizaines et des dizaines...)... pire qu'un film d'horreur ou qu'un cauchemard ! "

Durant ce premier voyage, elle découvre l'Inde du Nord et le monde tibétain à Leh (Laddakh) dont l'accès vient tout juste d'être ouvert aux étrangers ; le désert du Rajasthan, pour ensuite gagner Bénarès (Vanarasi) et ses crémations ; puis retrouver l'univers tibétain au Népal alors fréquenté principalement par les hippies des années Woodstock. A travers ce voyage, elle découvre les déïtés aux aspects courroucés, les corps brûlés à l'air libre alors que les hommes armés de batons repoussent les chiens affamés, les mendiants aux corps décharnés assaillis par des gangrènes puantes et verdâtres, ... Clash depuis un regard d'enfant occidental, vivant donc dans un monde asseptisé, sur la souffrance du monde. 
Les voyages se succèdent d'année en année, l'Amérique du Sud avec la traversée de la Colombie, de l'Equateur et du Pérou. L'Afrique avec les traversées du désert du Sahara par El Goléa-Tamanrasset, puis la traversée du désert du Tanezrouft par Reggane et Bordj-Badji-Mokhtar. Visite de l'Afrique de l'Ouest avec la découverte du Togo, du Bénin, , du Niger, du Mali, de la Haute-Volta (devenu depuis le Burkina-Fasso).

Adolescente, elle revient en Inde pour parcourir cette fois les côtes Est et Ouest de l'Inde du Sud et Ceylan (devenu Sri Lanka). Puis elle demande à stopper les voyages suivants pour découvrir enfin"les colonies de vacances" et vivre ce que les autres ados vivaient... et poursuivre ensuite vers sa vie d'adulte.

Toutefois les images et les souvenirs sont là. Un chauffeur mort écrasé sous les roues de son camion à moitié passé à travers les planches d'un pont de bois en Amazonie, des hommes armés de batons en Afrique au milieu de la nuit alors que le tam tam bat son rythme au loin, un vieillard à genou au milieu de la circulation intense de Calcutta tenant dans ses bras un enfant mort, ....

La réalité de notre monde occidental se présentera alors toujours à ses yeux sous son aspect illusoire.

Le Voyage Routard

valerie-spiti.png

Sa vie de jeune adulte se poursuit ponctuée de voyages avec notamment un tour complet en voiture de la Norvège, de la Finlande, et de la Suède, exactement un mois après l'obtention de son permis de conduire. Une excellente méthode pour prendre en main un véhicule en tant que jeune conducteur ....

Elle découvre ensuite que pour voyager longtemps sans finances, il y a une solution, c'est de travailler sur place, et pour quelqu'un qui préfère la nature aux villes, les cueillettes de fruit sont une bonne formule.

Elle passera alors près d'une année sur le continent Nord-Américain où elle passe une bonne partie de ce voyage à travailler dans l'Ouest canadien à la récolte des fruits et autres petits boulots pour gagner sa vie. Cette expérience enrichissante la conduit à travailler pour une vieille indienne et ainsi à avoir le privilège de pouvoir pénétrer une réserve indienne afin de livrer les fruits, chaque semaine. Au fil des semaines, elle obtient la confiance des Indiens, les portes s'ouvrent doucement jusqu'au jour où elle est invitée à manger par la Chef de la réserve. Un grand honneur pour cette réserve qui n'accueillait jamais de blancs. Elle a également l'occasion d'assister à un pow-wow et découvre la magie du tam-tam rituel qui ne cesse jour et nuit durant 3 jours... Observe les ainés partager le calumet de la paix... Heureuse de partager ces heures magiques loin des circuits touristiques... et de faire ses premiers pas vers le voyage spirituel bien que vécu de manière alors très externe.

Elle parcourt ensuite l'Ouest américain pour aller vendre sa voiture au Bélize. Une descente par la côte Ouest vers San Francisco puis le Grand Canyon du Colorado pour continuer vers le Mexique. Traversée de la côte Ouest à la côte Est en prenant au hasard une piste de terre qui la mène sur les hauteur des Chappias et plonger vers la mer des Caraïbes avant d'arriver au Bélize, alors surnommé Petite Jamaïque des Caraïbes. Un pays qui à cette époque n'était absolument pas touristique du tout. Elle y revend sa voiture après une étape quelques semaines et reprend sa route vers le Guatemala pour découvrir les pyramides maya de Tikal, au petit matin, lorsque les jaguars rugissent et les singes hurlent pour saluer le lever du soleil... et continuer sa remontée doucement vers le Mexique et le sud des Etats-Unis.

Quelques années plus tard, elle restera 3 années en Australie et Nouvelle Zélande, puis elle vivra 1 année en Inde du Nord.

Ce ces voyages, elle apprend les différences, elle apprend à lâcher-prise dans l'inconnu, à lâcher-prise face aux personnes de pouvoir lorsque l'on est sans visa et cueilleur de fruits illégal, à lâcher-prise face à la peur du manque d'argent, à lâcher-prise face à l'inconnu du lendemain, à lâcher-prise face aux obstacles présentés par le maître qu'est le chemin.

Étiquette de bagage Vintage
valerie_caledonie.png

le voyage
professionnel
dans un environnement luxeux

La 2ème partie de sa vie d'adulte l'amène alors à voyager de manière professionnelle. Editeure déléguée à la zone Asie et Pacifique d'un magazine sur les îles, elle va découvre une nouvelle facette du voyage, le voyage du luxe dans des îles du rêve.... Hawaï, Fidji (où elle débarque en plein coup d'état...), la Polynésie Française, les Iles Cook, la Nouvelle Calédonie, la Nouvelle-Zélande à nouveau mais différemment, les Philippines, les îles indonésiennes de Sulawezi et de Bali,...

Ces voyages "tour du monde" intègrent jusqu'à 40 vols sur une période de 3 mois, sa valise est son bureau ambulant contenant un appareil photo numérique à disquettes ! c'était en effet comme cela ! donc une valise pleine de disquettes !!!

La Wifi et l'Adsl n'existent pas encore aussi elle doit s'armer d'une quinzaine adaptateurs électriques et autant d'adaptateurs téléphoniques pour se connecter, chaque île ayant son propre système de prises...

Elle voyage ainsi de manière novatrice en ces fins d'années 90, partant vers l'Est pour revenir par l'Ouest., au même rythme qu'un commercial le ferait en France dans sa voiture. Chaque heure et chaque jour est chronométré. Voiture réservée à l'arrivée de chaque avion, à peine arrivée dans une île, une heure plus tard, sac posé dans un hôtel, elle est déjà en rendez-vous avec un responsable d'activité de loisirs, pour ensuite déjeuner sur le pouce et sauter dans un petit coucou pour rejoindre une petite île voisine où une autre voiture de location l'attend, des rendez-vous avec des prestataires locaux de loisirs et d'hébergements, puis à nouveau, retour avion sur l'ile principale pour boucler un dernier rendez-vous avant de regagner l'hôtel et se connecter à internet pour préparer les prochains rendez-vous et organiser les prochains déplacements sur les îles suivantes... voici un exemple de ces journées ultra-minutées... dans un environnement de bungalows posés sur les eaux bleues... où les activités nautiques foisonnent... un monde d'illusion où l'imprudent peut se noyer facilement.

dream ticket

le voyage
intérieur
transformatif

Bateau sur un lac
fleur plante

Au début de sa vie d'adulte, Valérie obtient le Brevet d'Etat d'Educateur Sportif 1er degré Activités Physiques Pour Tous. Son intérêt pour ce diplôme sportif est qu'il soit orienté vers une recherche d'équilibre du corps et de l'esprit et non pas vers la pratique unique d'une seule activité sportive ciblée. Il a pour but le développement et le maintien des capacités physiques individuelles dans un objectif de santé et de bien être.

Jusqu'au jour où une rencontre va l'amener à se poser durant une année auprès d'un vieux lama tibétain, une rencontre due "au hasard s'il y en a un dans la voie spirituelle". Ce temps de connaissance délivré par ce Geshela lui ouvre une vision nouvelle du monde. Durant cette période elle s'immerge de manière intensive dans la méditation, à raison de cinq heures par jour, tous les jours, ces temps de pratiques étant entrecoupés par l'étude du Lam Rim de TsonKhapa.

Quelques années plus tard, alors qu'elle vit à nouveau en France, un évènement difficile avec un deuil délicat à réaliser survient. Elle doit aussi apprendre à accepter ce deuil, succession d'erreurs d'autrui, et transformer la colère en pardon. C'est en Inde où elle ira faire ce travail intérieur d'acception. Elle assiste au Kalachakra délivré par Sa Sainteté le Dalai Lama à Bodhgaya et restera une année à arpenter l'Himachal Pradesh, le Spiti, l'Uttaranchal et le Népal. Une étape est franchie, l'apaisement intérieur retrouvé, elle rentre alors en France avec pour objectif de poser une base matérielle stable.

 

Quelques années plus tard, elle devient Sophrologue Praticienne. Toutefois, elle constate que la méthode est incomplète. Elle crée alors les Techniques Bien-Être qui consistaient à associer des mouvements à la pratique méditative. Sans le savoir elle marchait vers les yogas tibétains. Elle suit ensuite la formation au programme de réduction du stress par la Pleine Conscience (MBSR) afin d'approfondir son approche de la méditation de pleine conscience à travers l'approche occidentale, mais n'est pas convaincue. Il s'agit d'une reprise très simplifiée des enseignements de base qu'offrent les techniques orientales...

Elle reprend alors les enseignements bouddhistes et rencontre enfin les yogas tibétains à travers la voie Nyingma de Tarthang Tulku, et la voie Rimé de Tulku Lobsang. Des techniques qu'elle enseigne aujourd'hui à travers Energetique-tibetaine.com

les voyages
bien-être
désormais encadrés
par Valérie et Urgyen

togchod-nom-epee-pratiquant.png
dessin-lujong.png

Son expérience unique de voyageuse, avec plus de 55 pays parcourus à ce jour, l'a menée à créer le voyage bien-être, un voyage humain où le bien-être personnel s'associe avec la rencontre, l'échange et la découverte. Une nouvelle manière de découvrir le monde en respect avec soi même et envers les autres, pour revenir chez soi rechargé et muni de nouveaux outils pour appréhender la vie de tous les jours avec sérénité

 

Après une série de voyages en Inde, au Népal et au Tibet, il y eu un temps de pause "Covid".

Pause en terme de voyages organisés, mais ce n'est pas une pause au niveau de sa vie personnelle.

Début 2019, Urgyen, réfugié tibétain la rejoint et ensemble ils parcourent les routes d'Europe en compagnie des énergies du Lu Jong et du Tog Chöd : Suisse, Italie, Croatie, Autriche, Portugal, Slovénie, République de San Marino, Vatican, Liechtenstein, Iles Canaries. 

Valérie, formatrice de professeurs de Lu Jong et de Tog Chöd forme Urgyen à ces techniques qui appartiennent à sa culture.

Tibétain est issu d'une famille de médecins tibétains et de nomades. Il a toujours entendu les enseignements au sein de la famille et a rapidement intégré les compréhensions des enseignements bouddhistes, s'applicant depuis un très jeune âge à intégrer totalement les enseignements dans la vie de tous les jours et cultivant toujours plus les qualités de compassion et de joie d'être.

Fin 2021, vaccination oblige, les portes du monde s'ouvrent à nouveau, et Valérie et Urgen offrent de nouveaux voyages désormais encadrés ensemble.

Sur chaque voyage, vous bénéficier désormais de 2 accompagnants, tous deux professeurs, tous deux fortement imprégnés de la philosophie et de la compréhension bouddhiste.

Lorsque nous sommes dans des voyages traditions sur les Terres Himalayennes, Urgen adopte son rôle de facilitateur, traducteur et organisateur afin de nous aider à aller toujours plus loin, plus proche des lieux et des personnes qui ont un rôle à jouer dans nos évolutions.

Valérie, Française, Fondatrice de VoyagesBieEtre.com
formatrice professeur et accompagnatrice 

urgen.JPG

Urgyen, Tibétain, Facilitateur,
Professeur et Accompagnateur

Shadow on Concrete Wall

voyage transFORMATION LAISSER-ALLER
être présent CONSCIENCE DE SOI
RENCONTRES PEUPLES CULTURES