top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurValérie Lobsang-Gattini

Sous le signe du bon augure...


Ganden Ngamchoe : l’offrande de lumières, célébration de la sagesse




Aujourd’hui 18 décembre 2022, nous venons d’arriver à Sarnath, en Inde. Le groupe nous rejoint demain, et alors que nous retrouvons Geshela qui nous accompagnera durant ces prochaines semaines de pèlerinage sur les pas du Bouddha, nous nous sommes rendus au monastère Drepung à l’occasion de « Ganden Ngamchoe ».



« Ganden Ngamchoe », signifie « l’Offrande de Ganden du 25ème jour » et marque la date anniversaire du parinirvana de Lama Tsongkhapa lequel fût le fondateur de la tradition bouddhiste tibétaine des Gelugpa.



La lumière, symbole de sagesse


Cette célébration s’effectue sous la forme d’offrandes de lumières.

L’offrande de lumière symbolise l’élimination de l’obscurité. L’obscurité symbolise cette ignorance qui fait que nous fonctionnons à l’aveugle dans nos vies, incapables de maintenir le calme émotionnel face aux multiples soubresauts offerts par la vie. La lumière représente la sagesse du Dharma, cette sagesse émanant de l’être éveillé, éveillé étant celui qui parvient à lâcher prise sur ses différentes manifestations émotionnelles prenant racines dans l’attachement-désir et la colère-aversion.



Traditionnellement, il s’agit d’offrir des lampes à beurre mais nous vivons avec notre temps, et aujourd’hui celles-ci s’unissent aux lumières électriques. C’est ainsi que nous avons eu le bonheur de découvrir le monastère, les stupas, les statues, illuminés de milles couleurs étirées à travers le temps et l’espace, tranchant de milles feux et de toutes parts l’obscurité du ciel nocturne.


Un peuple uni sur la voie vers l'éveil

Dans la gompa (monastère), les moines entonnent des chants d’offrandes sous la forme d’un tsok ; à l’extérieur, assises au sol devant les marches menant au temple, de vieilles tibétaines unissant leurs voix à celles des moines, les yeux tournés vers les représentations du Bouddha et de Sa Sainteté le Dalai Lama ; des laïques et des nonnes foulent la kora cerclant le monastère en chantant des mantras ; certains discutent entre amis ; des enfants jouent.

L’ambiance est chaleureuse, conviviale, et il est bon de retrouver enfin l’univers tibétain après ces 4 années d’absence du fait du Covid.




De bons augures pour un duo engagé dans une nouvelle version des voyages et un trio réuni pour un contenu inédit associant l’enseignement et la découverte au quotidien


Lorsque nous avons réservé nos billets afin d’arriver avant une journée avant le groupe de participants, nous n’avions pas du tout pensé à caler nos réservations sur cette journée.

Il s’avère que le hasard a bien fait les choses ce qui en fait est très fréquent à mon niveau dès lors qu’il s’agit d’enseignements à donner ou à recevoir.


Cet aspect de bons augures, ou auspicieux, se manifeste à travers cette nouvelle version de voyages de VoyagesBienEtre.com

Nouvelle version car jusqu’à présent j’étais seule à les organiser et à les encadrer. En 2019, Urgyen s’est joint à moi, mais le Covid nous a stoppé dans notre élan et nous avons donc patienté 4 années. Patienté en ce qui concerne l’Asie, mais ces 4 années nous ont tout de même permis de développer de nombreux séjours en Europe. Nous avons donc transformé les circonstances adverses de la pandémie en opportunités pour développer toujours plus la diffusion du Dharma. Nous avons donc effectué nos repérages et préparé des circuits sur l’Italie, la Croatie, l’Autriche, l’Espagne, les Canaries, et bien sûr la France.


J’entends certains s’interroger « mais le Dharma, bouddhisme, en Europe, comment cela peut il être possible ? ». Oui c’est possible, bien entendu, car le Bouddhisme est composé de 5 sciences majeures et de 5 sciences mineures, et la Médecine Bouddhiste, l’une des 5 sciences majeures, permet de découvrir le lien corps esprit à travers les 5 éléments… j’y reviendrais dans un autre article….




Un vent de bons augures


Concernant la terre indienne, cela faisait donc 4 années que nous attendions de pouvoir y venir/revenir.

2022 ferme ainsi 12 années depuis le semis et la germination de la graine en solitaire, et ouvre le développement des premières branches à travers cette journée particulière et ce nouveau modèle de voyage organisés en duo.


Mais cela ne s’arrête pas là !

L’aspect auspicieux se manifeste également à travers le fait que je rencontre pour ma part en réel Geshe Urgyan Tsering ! Par réel, je veux dire « en dehors des Whatsapp et autres moyens de communication virtuels ».


Cet aspect auspicieux se manifeste également à travers le fait que certains de nos voyages seront encadrés en trio, Geshe Urgyean Tsering se joignant à nous sur certains des voyages afin d’apporter ses connaissances précieuses du Dharma, directement sur les lieux où le Bouddha a enseigné et vécu.


C’est donc avec beaucoup de gratitude vis à vis du karma nous offrant ces connexions précieuses que nous partageons cette première journée avec vous.

Nous espérons que de nombreux voyages se manifestent, offrant à nombreux et à chacun d’entre vous la chance d’être guidés à travers un cheminement intérieur unit à un cheminement extérieur dans les foulées du Bouddha.




Et pour célébrer tout cela…


Ce premier article de blog…

Sur notre nouveau blog…


Quand à des articles de blogs tournés vers d’autres sujets… et le Bouddhisme… rendez-vous sur www.energetique-tibetaine.com







댓글


bottom of page