top of page
Rechercher
  • Valérie Lobsang-Gattini

Dès Varanasi, un voyage initié sous l'essence du changement

Le voyage c'est le changement.

C'est bien connu.


Et c'est pour cela que nous vous emmenons en voyage !

Des voyagistes, il y en a partout.

De notre côté, nous organisons les voyages afin que vous puissiez comprendre l'intérêt à accueillir le changement à bras ouverts, quel qu'il soit.


Très souvent, nos voyages sont rythmés par des changements afin de suivre des enseignements imprévus, ou d'assister à une cérémonie découverte au fil de la route.


Après concertation, nous prenons la nouvelle direction et nous adaptons donc à ces modifications qui amènent des souvenirs exceptionnels.


En cette fin d'année 2022, alors que le Covid nous avait cloué au sol pendant quelques années, nous voila donc repartis sous une nouvelle forme de voyage puisque désormais nous sommes 2 à encadrer chaque voyage.


Cette relance des voyages s'est donc déroulée sur les pas du Bouddha, de l'Inde au Népal, puis jusqu'à Bodhgaya pour rejoindre Sa Sainteté le Dalaï Lama.


L'expérience a montré que chaque fois que l'on vient sur un lieu où l'énergie est très haute, tel que le mont Kailash ou Bodhgaya par exemple, rien que le fait d'arriver sur place peut être source de challenges.


En 2017, pour un Kalachakra à Bodhgaya, j'ai vu un couple arriver avec 2 jours de retard, après avoir fait nombreuses escales supplémentaires, gênés par un brouillard consistant posé sur le nord de l'Inde.


En 2018, ce ne sont que 2 participantes qui ont réussit à s'organiser et me rejoindre pour faire la Kora du mont Kailash. Mais quelques heures avant d'atterrir à Lhassa, nous devions encore faire preuve de patience pour l'obtention du précieux sésame nous autorisant à y aller.


En cette année 2022, tout a commencé par les visas. Nous étions tous partis sur des e-visas, ce qui est la logique, mais en dernière minute, une personne de l'ambassade d'Inde nous dit "interdiction de revenir du Népal à l'Inde avec un e-visa". Pourtant nous aurions bien un tampon apposé sur notre passeport à notre arrivée à Delhi quelques jours avant de nous rendre au Népal, et indiquant que nous sommes autorisés à faire plusieurs sorties / entrées... Bref, dans le doute, nous renvoyons nos passeports, et rajoutons un visa-papier sur passeport... Passeports qui nous reviennent 24 à 48h avant les envols... oh oh ! là nous travaillons notre confiance intérieure... Pour la petite histoire, certains d'entre nous décident de ne pas le faire, de partir avec leur e-visas, et prouveront ainsi qu'ils avaient raison et que l'employé de l'ambassade de l'Inde s'était trompé...


Le jour J, tout le monde arrive à l'heure à Varanasi, tous les vols se sont enchainés à merveille. Superbe !